Home >> Previous Results >> 2008 >> Summary
      Register
SMK European Championship 2008 Results : Summary

(Summary only in French...)

Le Championnat de France SMK, après 6 éditions très réussies, laisse place à une compétition d'ordre international en s'ouvrant cette fois-ci à l'Europe pour le tout premier championnat continental de l'histoire: au lieu de 20-25 joueurs, ce sont environ 40 participants qui vont en découdre, en provenance de sept pays différents, sur les 4 modes de jeu qui ont fait le succès de ce jeu. En effet, étaient de la partie :
- une grosse vingtaine de joueurs français,
- la Suisse, représentée traditionnellement par Cédric Leutwyler (Clbrun),
- les Pays-Bas avec l'ex-champion PAL Karel van Duijvenboden, d√©j√† pr√©sent en 2007, ainsi que le n¬į2 national Gerard Roodhorst et sa copine Lindsay, et enfin Patrick Wessels, invit√© surprise et joueur r√©put√© sur beaucoup d'autres jeux,
- la Belgique, avec Jean-François Schepers et Geoffrey Ewbank venus en voisins quelques semaines après leur propre championnat,
- l'Allemagne, représentée par Manuel Babjar, un des meilleurs joueurs Time Trial PAL,
- la légendaire "Team UK" de nos amis d'Outre-Manche, composée de 8 joueurs et emmenée par le Godfather Sami Çetin himself,
- enfin, il est plus que nécessaire d'insister sur la venue de Drew Blumfield, en vedette américaine (c'est le cas de le dire...), venu spécialement de Los Angeles.
Tous ont fait le voyage pour se terrer dans un petit village de 200 √Ęmes au nord de Reims pour jouer sur un jeu PAL 50 Hz la veille du 16√®me anniversaire de sa sortie japonaise...

Le plateau est donc extr√™mement relev√© avec de nombreux tr√®s grands joueurs: si l'on excepte Pierre L'Ho√ęst (KartSeven) qui a malheureusement pris sa retraite et se pr√©sente en simple observateur (et √©galement pour aider... hmm... ouais, bon, OK) et quelques participants r√©guliers tels Nicolas Hauffmann (El Nico) ou Julien Holmi√®re (ScouB), c'est un meeting de r√™ve qui s'annonce. Et c'est √† Thil, dans la Marne, patrie du champagne, que cette comp√©tition va se d√©rouler durant 6 jours. D√®s mardi soir, apr√®s de longues installations et des allers-retours interminables pour r√©cup√©rer de nombreux joueurs √† la gare, tout le monde est l√† √† temps pour le pot d'arriv√©e, √† base de champagne bien s√Ľr! L'occasion de pr√©senter tous les joueurs ainsi que d'admirer les troph√©es et les innombrables lots fournis par Nintendo, PABCD, Mario Museum et 2xMoinsCher.com.

Les hostilités commencent avec le Time Trial, totalement modifié dans son principe par rapport aux années précédentes: exit le système de one-try, ou presque : on a désormais une vraie phase de poules durant laquelle les joueurs piloteront sur 14 circuits. Des points sont attribués en fonction du classement de chaque course, et au final, les 16 meilleurs se qualifient pour des huitièmes de finale disputés sur deux courses, au temps cumulé... Les risques d'élimination précoce pour les rois du chrono sont donc grandement minimisés, et c'est sans surprise que Florent Lecoanet (Neo, champion de France en titre et favori pour ce championnat d'Europe), Sami, Karel ou Matthias Boucher (Gatchan) mènent les débats. Derrière, on trouve quelques "habitués" des places d'honneur dans ce domaine, Geoffrey L. (Geo), Harold Christensen, Guillaume Leviach (Mario86, organisateur de ce premier CDE), Sébastien Holmière (SeB), ainsi que quelques étrangers qui confirment leur bon rang sur le site des classements mondiaux: Gerard Roodhorst, Manuel Babjar (Banjo) et Ben Allen (ce dernier terminant septième des poules!) s'en tirent avec de bons résultats. Mais on sent que la pression est là: beaucoup de chronos très moyens pour la plupart des joueurs, éternellement partagés entre (trop) assurer et se donner à fond, quitte à prendre tous les risques.

Le grand perdant de cette phase de poules est Drew, qui h√©rite de la 17√®me place, donc la pire, l√† o√Ļ Jeffrey Shep (qui repr√©sente seul la Belgique, son compatriote Djo n'arrivant que le lendemain pour le Match Race) et surtout SeB peuvent sourire, qualifi√©s d'extr√™me justesse. Ils ne franchiront n√©anmoins pas l'√©tape suivante, totalement sans surprise ou presque puisque les huit qualifi√©s pour les quarts de finale se trouvaient dans le top 9 des poules, seul Ben disparaissant, ne parvenant pas √† r√©√©diter sa belle performance des poules. Pourtant, avec Bowser Castle 3 parmi les deux courses tir√©es au sort, les surprises auraient pu √™tre de mise... Malgr√© un seul temps sous les 1'40"XX (Neo bien s√Ľr...), les favoris parviennent tous √† limiter les d√©g√Ęts et √† g√©rer ensuite sur Donut Plains 2 pour ne pas passer √† la trappe. Viennent ensuite les quarts de finale, o√Ļ deux joueurs pourront nourrir de grands regrets: Gerard et Mario, deux sp√©cialistes de Ghost Valley 3 (surtout le premier!) r√©alisent des prestations indignes de leur rang en tombant plusieurs fois, avant de r√©aliser les deux meilleurs temps sur Mario Circuit 1, l√† o√Ļ ils auraient th√©oriquement d√Ľ y passer... Mais c'est trop tard, et c'est √©galement fini pour Harold et Geo, car la hi√©rarchie du site des classements mondiaux est finalement respect√©e: les n¬į 2, 3, 4 et 6 mondial sont qualifi√©s pour le dernier carr√©, et comme les n¬į1 (Kartie) et 5 (ScouB) sont absents, ce n'est pas surprenant. Cette logique va se poursuivre en demi-finales: c'est assez serr√© (moins de 4 secondes entre le premier et le dernier au temps cumul√©, avec la tr√®s longue Mario Circuit 4 dans le tas, et √† peine plus d'une seconde entre le second et le dernier!) et les quatre joueurs fournissent de magnifiques prestations, mais ce sont Karel et Neo qui iront en finale, tandis que Gatchan et Sami se disputeront la m√©daille de bronze. Cette fois-ci, il n'y a plus qu'une seule course √† disputer. Gatchan peut s'estimer heureux, c'est sur un de ses circuits favoris qu'il va devoir en d√©coudre avec Sami, √† savoir Vanilla Lake 2. Il n'y a pas de suspense: Gatchan r√©alise une course parfaite en 53"35, sans la moindre erreur, tandis que Sami craque et passe au-del√† de la minute, sans jamais √™tre en mesure d'inqui√©ter celui qui d√©tient d√©sormais un nouveau record avec quatre m√©dailles d'affil√©e en TT. Mais √† l'instar d'un certain El Nico en GP, il lui manque encore la cons√©cration ultime... Juste apr√®s, la finale oppose donc Karel √† Neo, et le tirage au sort promet un tr√®s grand moment, car c'est Choco Island 1 qui est choisie, donc la course o√Ļ Neo veut tenter le tout pour le tout en effectuant le shortcut au-dessus du mur √† chaque tour, ce qui est cens√© √™tre extr√™mement difficile en un seul essai. Il r√©ussit une course exceptionnelle de ma√ģtrise, passant sous les 58 secondes, alors que Karel rate un des shortcuts. Comme en petite finale, la hi√©rarchie des classements mondiaux est boulevers√©e, mais ce n'est que justice pour Neo qui a fourni une prestation absolument fantastique malgr√© la pression √©norme qu'il avait sur les √©paules: succ√©der √† Kartie dans ce domaine et surtout garder la m√©daille en France n'√©tait vraiment pas chose ais√©e face √† la concurrence cette ann√©e.

Le lendemain, tout le monde est √©tonnamment pr√™t pour commencer le Match Race suffisamment t√īt et √©viter les mauvaises surprises de l'an pass√©! Aux 38 joueurs de la veille s'ajoute Djo, second repr√©sentant belge de ce CDE, et c'est donc parti pour deux poules quasiment aussi immenses en effectif que la moyenne des CDF jusqu'ici... "truc de ouf" comme on aime √† l'entendre ici! Dans la premi√®re poule, six joueurs se d√©tachent tr√®s ais√©ment, et c'est entre eux que vont se jouer leurs places car ils vont gagner quasiment tous leurs matches face aux quatorze autres. Ainsi, Neo √©choue d'un rien en finissant derri√®re Harold malgr√© une victoire 4-0 contre celui-ci. C'est en effet la seule de ses rencontres que Harold ne gagnera pas, et la diff√©rence se fera sur l'ultime journ√©e: apr√®s son seul nul contre Mario86, Neo abordait sa derni√®re journ√©e contre Clbrun avec 20 points d'avance sur Harold et avait donc son destin entre ses mains, mais perd contre le leader du Swiss Power, provocant l'immense d√©ception de son co√©quipier de la Far West Team qui n'obtiendra donc pas la tr√®s convoit√©e quatri√®me place et h√©ritera d'un huiti√®me de finale tr√®s attendu contre Drew, qualifi√© tranquillement mais sans forcer, √† des ann√©es lumi√®re de ce qu'il s'appr√™te √† montrer par la suite. L'Am√©ricain est encore en rodage l√† o√Ļ Neo et Harold se sont litt√©ralement d√©cha√ģn√©s. Mais l√† o√Ļ Neo peut rager, c'est quand il voit qu'il a rat√© une premi√®re place tr√®s √† sa port√©e et qu'il se retrouve dans un tableau r√©ellement atroce √† venir. Hormis √ßa, tous les favoris et outsiders sont l√†, avec une mention sp√©ciale aux deux belges (Djo et Shep) qui accrochent tous les deux la huiti√®me place de leur poule respective. Comme ils quitteront malheureusement l'assembl√©e apr√®s le MR, ils pourront donc s'en aller avec la satisfaction d'√™tre sortis de toutes les poules auxquelles ils ont particip√©!

C'est l'heure de la pause, et Sami rassemble tous les joueurs qui se sont inscrits au tournoi de foot qu'il a propos√©: c'est donc un convoi de 6 voitures qui se rend sur un terrain √† proximit√©, qui tient plus de Donut Plains que du green de golf... Les Fran√ßais d√©fendent cr√Ęnement leur chance contre une √©quipe du reste du monde tr√®s tactique, organis√©e et qui prend ce petit match tr√®s au s√©rieux. Malgr√© un score de 3-1 rapidement acquis et les exploits inattendus mais spectaculaires de Gatchan dans les buts, la France revient vers la salle men√©e 4-3 √† l?issue de la premi√®re mi-temps, la seconde √©tant pr√©vue pour le samedi... Ce sont donc une vingtaine de joueurs bien fatigu√©s qui retrouvent ceux qui ont pr√©f√©r√© s'√©conomiser pour un repas √† base de spaghetti. Les huiti√®mes de finale, hormis l'affrontement entre Gatchan et Gerard qui se terminera par un 5-3 sur une Mario Circuit 1 tr√®s disput√©e, sont tr√®s vite boucl√©s, tous les vainqueurs se hissent ais√©ment en quarts apr√®s avoir dispos√© de leurs adversaires 5-0 ou 5-1. Notre organisateur, Mario, devient la premi√®re victime de Drew, qui montre son vrai niveau, imperturbable, talentueux, chanceux √©galement (un √©clair pour priver Mario du b√©n√©fice de son infinite boost √† Mario Circuit 3, avec un demi-tour d'avance, ou une Koopa Beach 2 √† l'arrach√©e, les deux dans l'eau, en moins d'un dixi√®me de seconde sans doute...), et r√©ellement impossible √† battre... Ce que le pauvre Harold apprendra √† ses d√©pens, d√©fait 7-2 en √©tant notamment men√© 4-0 et 6-1. Les quarts ne sont d'ailleurs pas plus disput√©s que les huiti√®mes: Camille Batier (Camillo) ne fait pas le poids face √† Sami (7-1) et Gatchan s'√©croule face √† un Geo tr√®s en verve (7-2). M√™me Karel, dans un quart aux allures de finale avant l'heure, ne r√©siste pas tr√®s longtemps (7-3) contre un Neo vex√© d'√™tre tomb√© sur un tableau aussi compliqu√©, et qui va donc affronter Sami en demi-finales...

C'est l√† que r√©side tout l'int√©r√™t de ce Match Race qui est en train d'entrer dans la l√©gende. Les demi-finales entre Neo et Sami, et surtout entre Drew et Geo, deviennent compl√®tement dingues et passionnent les foules: disput√©es l'une apr√®s l'autre sur la plus grande t√©l√©vision de la salle, au pied de l'estrade, elles sont suivies par 35 personnes √† chaque fois partag√©es entre les supporters fran√ßais et √©trangers! C'est donc un concours de "ooohhh", de "yessss", de "ouaiiiiiiis", de "putain!!" qui accompagne les joueurs dans leurs matches. Au final, Drew continue sur sa lanc√©e m√™me si Geo offre une r√©sistance h√©ro√Įque de bout en bout, ou presque, et il atteint une finale o√Ļ il retrouvera Neo, qui a dispos√© de Sami non sans difficult√© en d√©pit de la marge finale (9-5). Mais ce carr√© final atteint litt√©ralement son paroxysme en terme d'intensit√© lorsque d√©bute la petite finale: Geo et Sami se livrent une bataille mythique, jusqu'au bout du suspense, Geo revenant de 8-7 √† 8 partout avant de se retrouver distanc√© sur Donut Plains 3. Il obtient alors un √©clair √† un tour de la fin, acclam√© par un interminable "yesssss" de Harold juste derri√®re lui, et arrache le bronze dans un finish de toute beaut√© qui restera dans les annales. C'est donc √† Neo de poursuivre cette s√©rie de victoires fran√ßaises contre les √©trangers en finales (petites ou grandes), avec ce nouvel obstacle de taille qu'est Drew... Et √ßa commence mal, avec une MC3 remport√©e par le Californien gr√Ęce √† une rouge dont on se demande encore quelle fut sa trajectoire pour atteindre son adversaire juste avant le dernier virage. La finale est relativement √©quilibr√©e, mais Neo finit par s'√©chapper et l'emporter 11-7, devenant du coup le premier joueur √† obtenir cinq titres cons√©cutifs (MR, Battle et GP 2007, TT et MR 2008). Avec le nouveau syst√®me de points, il a d√©j√† plus de 1000 points d'avance sur son suivant, Sami.

Le Battle commence donc jeudi, et tous les regards se portent vers Drew avant m√™me que les poules ne commencent : non pas parce qu'il est le grand favori pour ce mode de jeu, mais tout simplement parce qu'il manque √† l'appel lorsque l'on s'appr√™te √† entamer cette phase de groupes ! Gr√Ęce √† l'intervention de David Bonne (Kalkin), parti en voiture trouver celui qui √©tait suppos√© √™tre parti √† pied en compagnie d'Alexandre Burel (de la team Plug & Play), on retrouvera finalement les deux "fugitifs" qui s'√©taient bien √©gar√©s apr√®s avoir tent√© de rallier Reims √† pied... On n'a jamais su quelle mouche les avait piqu√©s, surtout qu?Alex avait une voiture √† sa disposition! L'√©preuve commence donc avec pr√®s d'une heure de retard, mais sans p√©nalit√© malgr√© tout pour les deux joueurs. Dans la premi√®re poule, Neo et Geo dominent assez ais√©ment, mais suivis de tr√®s pr√®s par un Sami qui a vraiment beaucoup appris en BM, et prouve qu'il bluffait bien en annon√ßant qu'il serait distanc√© dans ce mode... Ensuite, les Rouennais de la Thiom Team, Alain Bilodeau (Al1) et Charly Gosse, fournissent des performances conformes √† leur niveau attendu, entourant le "Parigo" en perp√©tuelle progression, Anthony Pichard (Anton). Derri√®re, une rude bataille oppose Camillo, Mario et Gerard, trois joueurs pour deux places qualificatives restantes seulement: c'est finalement le Hollandais qui reste sur le carreau √† cause d'un match nul de trop face √† Camillo √† l'avant-derni√®re journ√©e, pendant que Mario s'arrache pour attraper in extremis le bon wagon face √† un Florian Chollet qui n'a pas d√©m√©rit√©. Tout √ßa pour jouer Harold ou Drew en huiti√®mes de finale... En effet, dans l'autre poule, ces deux joueurs se d√©tachent comme pr√©vu, largement m√™me, devant le tr√®s surprenant mais talentueux Patrick Wessels. Le N√©erlandais parvient √† obtenir un nul contre Drew, preuve de l'immensit√© de son talent dans ce mode de jeu qu'il pratique depuis si peu! Derri√®re, Enguerran Blondeau (troisi√®me repr√©sentant rouennais) se qualifie dans la bonne moiti√©, distan√ßant Karel uniquement au goal-average. On assiste alors √† un √©v√©nement rare dans ces championnats: un match de poule, de toute fa√ßon pr√©vu pour la derni√®re journ√©e, est disput√© apr√®s tous les autres sur le poste des finales, devant une assistance record pour un simple match de groupes! Il s'agit bien √©videmment du match au sommet entre Harold et Drew, qui se solde par un nul magnifique. Au grand d√©sarroi de Mario qui retrouvera donc l'Am√©ricain en huiti√®mes, et pr√©voit d√©j√† de se faire "fister" ...

C'est pourtant lib√©r√© de toute pression que le r√©gional de l'√©tape va plus que sauver l'honneur, arrachant deux rounds √† Drew et offrant une r√©sistance interminable (mais h√©las termin√©e), preuve qu'on se surpasse beaucoup plus ais√©ment quand on n'a rien √† perdre. Les autres huiti√®mes sont soit pli√©s rapidement, soit terriblement serr√©s. Geo, Harold et surtout Sami, qui montre l√† encore qu'il ma√ģtrise bien mieux le Battle qu'il le pr√©tend et met enfin un terme √† la tradition de l?√©limination rituelle de Clbrun en quarts de finales de BM, se qualifient tr√®s vite (5-0 ou 5-1). Neo s'en sort pas trop mal contre Gatchan (5-2), et Alain dispose de Karel non sans mal (5-3). Ce sont les affrontements entre Anton et Enguerran, et surtout entre Patrick et Charly (tous deux remport√©s par les Rouennais) qui atteignent des sommets de suspense, se terminant chacun sur le score de 5-4. Ce n'est pourtant rien par rapport √† la bataille √Ępre, sans fin, que l'on ne voulait presque pas voir finir tant elle √©tait belle, entre Harold et Sami sur leur quart de finale. Harold finit quand m√™me par venir √† bout d'un Sami dont les capacit√©s en Battle ne souffrent d√©sormais plus d'aucun doute (7-6). √Ä c√īt√©, Geo √©trille Enguerran (7-1) tandis que Drew et Neo s'imposent sur le m√™me score (7-3) face aux deux autres Rouennais. La Thiom Team sort n√©anmoins tr√®s satisfaite de ce Battle, avec ses trois joueurs en quarts de finale! Le carr√© final pr√©vu par la majorit√© des pronostics est donc reconstitu√©: Geo face √† Harold, et "the big match" entre Neo et Drew. Les demi-finales sont assez serr√©es mais les deux "ours" du Battle, Geo et Drew, finissent par s'√©chapper l√©g√®rement et se retrouveront donc pour une finale in√©dite qui offrira donc une premi√®re m√©daille d'or √† l'un de ses participants. Ce ne sera h√©las pas Geo, d√©cid√©ment malheureux en BM, qui craque √† son tour face au Californien qui aura utilis√© Yoshi durant toute l'√©preuve, avec sa technique de conduite et de planque bien √† lui. Au final, pour ceux qui auraient encore os√© en douter, Drew remporte le Battle avec autant de sang-froid que de flegme et de froideur, tel un serial killer (mais apr√®s tout, ne s'en rapproche-t-il pas un peu...). Dans le match pour la troisi√®me place, c'est un Harold totalement d√©contract√© qui conquiert une nouvelle m√©daille en Battle pour sa collection d√©j√† bien remplie (avec notamment deux titres en 2003 et 2006), au d√©triment de Neo qui ne se sera pas montr√© sous son meilleur jour, et rate donc l'opportunit√© d'aligner une belle s√©rie de podiums depuis 2006. Il est n√©anmoins tr√®s bien parti pour le titre de champion d'Europe, que seul Drew semble en mesure de lui reprendre, car Sami, Geo, Gatchan ou Karel sont d√©sormais trop loin pour l'entrevoir avec r√©alisme: il faudrait un d√©sastre totalement inimaginable en poules de GP pour que l'un de ces joueurs puisse ravir ce titre qui se jouera tr√®s probablement entre les vainqueurs des trois premiers modes.

Le lendemain, c'est donc l'heure du GP, épreuve reine par le passé, mais qui va étrangement perdre de son intensité par moments, notamment lors de finales pas aussi suivies que les demies, ou qu?un certain huitième de finale dont on reparlera. La première inclut les inévitables Neo et Drew, la lutte pour la troisième place s'effectuera entre Camillo, certes champion de GP en 2005, mais qui ne fait plus autant le poids malgré de beaux restes, Clbrun, dont ce n'est pas forcément le mode de prédilection, ou encore Mario, pas particulièrement réputé pour être un virtuose du GP, mais que l'on peut attendre au tournant au vu de sa progression en NBT et son apprentissage in extremis des long-boosts 3 jours avant le championnat. Anton, Ben ou Nicolas Brard sont d'autres outsiders sur qui on peut compter. Dans l'autre poule, Sami, Karel, Geo, Gatchan et Harold sont présents, ainsi que SeB (qui fut à une époque un des tous meilleurs joueurs du monde en GP) ou encore les "TT masters" Gerard et Banjo. Ce sont d'ailleurs ces huit joueurs, pas totalement dans l'ordre, qui se qualifient, la bataille étant notamment extrêmement tendue entre Karel, Geo et Harold. Comme prévu, ce sont les deux meilleurs spécialistes de GP de la poule qui passent les premiers, à savoir Gatchan devant Sami. Dans l'autre poule, "comme prévu" là aussi, Neo se qualifie (invaincu) devant Drew. Ce qui l'est légèrement moins, c'est la troisième place de Mario qui a réussi à disposer de Clbrun, Camillo et Anton, ses principaux adversaires, et remporter tous ses matches sauf ceux contre Drew et Neo.

Les huiti√®mes de finale confirment finalement le d√©s√©quilibre des poules, puisque les cinq gros favoris de la poule B se qualifient tous avec une relative aisance, √† l'exception de Sami qui s'est fait peur en perdant la Mushroom Cup contre Ben, lors du duel 100% anglais! Il l'emporte n√©anmoins 2-1. Si Mario √©carte SeB en continuant sur sa lanc√©e, se vengeant ainsi de la fratrie Holmi√®re apr√®s ses d√©boires face √† ScouB l'an pass√©, et retrouve enfin des "vrais" quarts de finale d√©sert√©s depuis le MR 2005. L'affiche de ces huiti√®mes est incontestablement le match entre Harold et Clbrun. Visiblement d√©sireux de jouer avec la pression et la ferveur populaire derri√®re lui, Harold retarde son match au maximum et l'affrontement d√©bute alors que les sept autres matches sont d√©j√† termin√©s depuis longtemps. Mais le leader parigo va devoir se jeter dans ses derniers retranchements pour sortir le repr√©sentant suisse, ce dernier usant √©tonnamment du NBT pour arriver √† ses fins malgr√© son d√©go√Ľt prononc√© pour ce style de pilotage. En face, Harold cumule les boulettes sur la Mushroom et est en train de totalement offrir la qualification √† son adversaire, lorsqu'√† une coupe partout, et sur la toute derni√®re course de la coupe d√©cisive, il rattrape ses six points de retard en envoyant une verte magistrale √† Clbrun pour le propulser dans les ab√ģmes de Rainbow Road, gagnant la course alors que l'helv√®te finit troisi√®me en plein t√™te √† queue, pouss√© par l?ordi. Il y a donc √©galit√© et il faudra se d√©partager sur une nouvelle coupe; cette fois-ci, Harold s'en sort enfin et perp√©tue la nouvelle mal√©diction des huiti√®mes de finale pour le pauvre Clbrun qui √©tait plut√īt habitu√© √† perdre ses quarts de finale les ann√©es pr√©c√©dentes. Les bonifications aidant, les huit qualifi√©s pour les quarts sont √©galement les huit premiers du classement g√©n√©ral, que les autres ne rejoindront donc plus. Par la suite, Drew est enfin explos√© par Karel, malgr√© des prestations en GP moins impressionnantes que dans d'autres modes de la part du Hollandais. Geo et Mario sont vite sortis par Gatchan et Sami, la logique √©tant respect√©e. Neo fait √©galement honneur √† son statut de roi du GP en √©liminant Harold malgr√© une coupe conc√©d√©e, et on se retrouve avec le m√™me carr√© final qu'en Time Trial, avec des perspectives de finales identiques!

Bizarrement, √† cause de divers concours annexes et notamment de l'initiation de Kartie et d'autres joueurs au "Yoshi Party" imagin√© par les Rouennais, les demi-finales ne sont que peu ou moyennement suivies par les spectateurs. Ils ratent donc pour beaucoup l'affrontement entre Neo et Sami, qui voit ce dernier encore rel√©gu√© en petite finale (il en a d√©j√† perdu deux!) malgr√© une tr√®s belle bagarre (4-2). Mais c'est l'autre demi-finale qui va procurer les derni√®res √©motions fortes de ce CDE: Gatchan, √† l'instar de Harold un peu plus t√īt, se retrouve √† 3 coupes partout contre Karel, et men√© 27-18 dans la Flower Cup, il doit esp√©rer gagner les deux derni√®res courses en misant sur au moins un faux pas de Karel. C'est chose faite sur Bowser Castle 2, o√Ļ le N√©erlandais fonce sur un ?uf de Yoshi, d√©cid√©ment star de la soir√©e, sans qu'on sache encore trop pourquoi vu la position de celui-ci, en plein √† l'ext√©rieur d'un virage. Gatchan arrache donc un nul sur cette septi√®me coupe, et remporte une derni√®re Mushroom en g√©rant ses deux derniers circuits √† merveille, se qualifiant finalement au terme d'un suspense incroyable. Ce sera h√©las le dernier du championnat, les deux finales se d√©roulant litt√©ralement √† sens unique. Sami s'offre enfin une m√©daille en disposant ais√©ment de Karel (4-0), et Neo ne fait aucun d√©tail face au pauvre Gatchan, qui h√©rite du r√īle malheureux d'El Nico, le l√©gendaire "Poulidor" du GP (quatre finales perdues d'affil√©e), sur un 5-0 sans appel. Il s'offre du coup le titre de champion d'Europe, d√©j√† virtuellement acquis depuis l'√©limination de Drew en quarts, et franchit de justesse la barre des 10000 points.

Drew l?am√©ricain finit vice-champion d'Europe (quelle bizarrerie!) devant Geo qui finit pour la deuxi√®me ann√©e cons√©cutive sur le podium. Sami finit l√† encore quatri√®me mais ses objectifs personnels sont atteints: il a obtenu une m√©daille et surtout une des Wii promises √† chacun des cinq premiers du g√©n√©ral. Gatchan, qui a fini en boulet de canon gr√Ęce √† son sublime parcours en GP, grille Karel et surtout Harold sur le fil pour obtenir cette cinqui√®me place si convoit√©e. Derri√®re, il y a comme un foss√© avec Mario, Camillo et Clbrun, qui cl√īturent le top 10 de ce championnat tr√®s relev√©.

Mais si le championnat est fini, le show continue car c'est maintenant √† la Master Cup d'entrer en sc√®ne, pr√©c√©d√©e par les phases finales des tournois annexes organis√©s par Sami. Le tournoi PES 2008 est remport√© par John Barber, le favori qui aura cependant d√Ľ s?employer pour venir √† bout de Karel en finale, Harold compl√©tant le podium ; le tournoi de Street Fighter II Turbo sera brillamment gagn√© par Clbrun, remportant enfin un titre gr√Ęce √† son Blanka quasi invincible, devant Patrick Wessels et Harold, ce dernier ayant battu le pourtant tr√®s talentueux Anton lors de la petite finale gr√Ęce √† ses ¬ę skank tactics ¬Ľ d√©cri√©es par tous les newbies √©trangers ; enfin, le tournoi de Street Fighter 3 Third Strike a √©t√© remport√© par Patrick devant James Cutting, qui n?avait pourtant d√©couvert le jeu qu?√† peine 5 jours avant le tournoi, et Clbrun qui manquait lui aussi un peu de pratique. Lors de la deuxi√®me mi-temps du match de foot, la France s?est √©croul√©e, fatigu√©e et r√©duite √† 7 (contre 7, certes) sur un terrain vraiment trop grand et trop difficile √† pratiquer, pour perdre finalement 10-5 sur le score cumul√©. Le joli doubl√© d'Harold en d√©but de match n'aura pas suffi. La mi-temps n?aura d'ailleurs dur√© qu'une vingtaine de minutes, la nuit tombant et les joueurs se trouvant vraiment trop √©puis√©s...

Après les divers départs (des belges, Tom Gaffikin de la team UK, SeB, Fredyball, David Bonne, Gerard et Lindsay) et forfaits, et malgré deux renforts de la team Parigo: Olivier Antoine et Franck M, seuls 31 joueurs sur les 32 nécessaires sont prêts à disputer la toute nouvelle épreuve de la Master Cup, consistant en une série de duels sur tous les modes de SMK. Camillo sera donc un peu forcé de participer même s?il avait dans un premier temps déclaré forfait pour l'épreuve. Dès le premier tour, Neo élimine Mario pour ce qui sera l'une des deux seules oppositions entre membres du top 10 général avant les quarts de finale (Neo affrontant ensuite Clbrun en 1/8èmes). Il faut attendre les quarts de finale avant de voir les premiers matches vraiment disputés (jusqu'ici, seuls deux affrontements sur 24 avaient vu le perdant se tenir à moins de 5 rounds d'écart du vainqueur), et nous offrir un tableau final certes inédit dans ce championnat, mais regroupant uniquement des joueurs déjà médaillés jusqu'ici: Neo, Gatchan, Sami et Harold. Mais en fait, seul Gatchan, vainqueur de Drew 14-13, en a véritablement bavé, les autres joueurs qualifiés n'ayant concédé que cinq ou six rounds... La finale oppose donc Neo à Sami, ce qui n'a rien d'une surprise pour ce titre de "SMK Master" que tous deux méritent amplement. C'est également la consécration de Neo, vainqueur pas trop difficile (14-7) d'un Sami qui aura terminé le CDE bien mieux qu'il ne l'aura commencé. Quant à la petite finale, c'est Harold qui l'emporte, trustant le bronze cette année après le Battle mais aussi les tournois de SF II Turbo et PES 2008.

La remise des lots est effectu√©e dans la foul√©e, vers sept heures du matin, sans que personne ne se soit couch√©, et s'√©ternisera quelque peu au vu du nombre abyssal de joueurs √† faire intervenir sur l'estrade et des r√©compenses en pagaille. Les cinq premiers r√©cup√®rent comme convenu une Wii, √† la grande joie de Gatchan et surtout de Sami, et au grand dam de Karel qu'un malheureux ?uf de Yoshi a √©cart√© du top 5 √† un virage du but. La cuill√®re de bois revient √† Lindsay, pas pr√©sente pour r√©cup√©rer un troph√©e de toute fa√ßon plus symbolique que physique cette ann√©e. Puis c'est au tour de Martin Pfeiffer (le Banana Master des Plug & Play) de faire son show, en pr√©sentant un cartmod (ROM install√©e sur cartouche) de Mario Kart R, dit "Rrrrr", une ROM modifi√©e de SMK avec des circuits relook√©s. Malgr√© leur grande fatigue et leur d√©motivation avant de d√©couvrir cette surprise bien cach√©e, Neo et Sami se tirent une derni√®re fois la bourre en Match Race sur les nouveaux circuits de la Mushroom avant de passer la main. Il est 9 heures du matin, et certains vont se coucher sans m√™me prendre une goutte de champagne du pot de d√©part... Mais les six bouteilles seront pourtant vid√©es en un temps record! Peut-√™tre entre autres par Enguerran Blondeau, membre d√©cha√ģn√© de la Thiom Team et grand animateur de la c√©r√©monie de remise des prix...

Au final, si cette année a permis de "décorer" plus de joueurs que l'an passé (sept contre cinq), il convient tout de même de noter que même sans Kartie, la Far West Team a réussi à conserver son emprise sur le championnat avec une présence sur chaque podium, bien que le Battle lui ait encore échappé (ce qui, après tout, n'est pas une surprise, ce titre lui ayant échappé en 2003, 2004 et 2006). Championnat d'Europe oblige, c'est la première fois que des étrangers remportent des médailles depuis 2005 et l'argent de Raphael Braun en Match Race, et tout simplement la toute première fois qu'un titre dans un mode sort de la France. Et même de l'Europe, pour le coup... Quant à notre président bien aimé, Clbrun, il peut quitter ce championnat avec la satisfaction, une fois de plus, de terminer meilleur suisse, malgré une malédiction cette fois-ci carrément repoussée aux huitièmes de finales?

Cette édition 2008 s'achève donc avec d'immenses satisfactions: le pari du championnat d'Europe semble avoir été réussi, et nul doute qu'en 2009, des dizaines de joueurs, dont l'immense majorité du plateau 2008, désireront remettre ça... Et surtout, la plupart des étrangers fanatiques du Time Trial auront enfin découvert les vertus des modes 2players, et même du "Yoshi Party" que certains souhaitent déjà voir intégré au prochain CDE !

Summary written by Antistar   
a.k.a Guillaume Leviach      


Sponsors/Partners:                                           
FFSMK FFSMK SMK CHAMP 2019

Registration Form
Agenda
How to come?
Main Prizes
ABOUT US

Contact Us
FFSMK Team
FOLLOW US